Publié le: 9 août 2019 Par: Journal Santé Environnement Commentaire: 1

Par Megan Valère SOSSOU

L’eau au centre des rituels traditionnels en Afrique traduit la paix recherchée.
Quand le feu est éteint par l’eau sacrée,
les bénédictions sont lancées,
les colombes sont lâchées,
les rameaux sont plantés,
le processus de paix est ainsi déclenché.

Il y a 3 milliards d’années,
la vie est apparue dans l’eau et grâce à l’eau, elle a existé.
Bref, sans eau pas de vitalité.
La paix est comme l’eau tous les jours, utilisée.
on ne la remarque que lorsqu’elle est épuisable.

Disposer d’eau constitue une richesse incomparable

surtout, quand elle est potable.

Mais aujourd’hui, les pays les plus favorisés la gaspillent et la polluent.
Tandis que sa rareté constitue un enjeu majeur, pour d’autres nations.
L’eau est la meilleure des boissons,
que nous ne connaissons.
Elle est autant source de paix selon nos pères (ancètres) que de conflit.
Travaillons que l’eau nous unisse à l’autre d’avantage dans une paix frite.

Actualité Ecocitoyenneté Durabilité

1 people reacted on this

Leave a Comment