Publié le: 7 décembre 2019 Par: Journal Santé Environnement Commentaire: 1
L’eau, ressource indispensable dans tous les domaines d’activités et inégalement partagée continue d’être à l’origine de plusieurs conflits communautaires.  C’est justement, ce à quoi s’est intéressée la recherche de ce jeune scientifique.
En effet, ce Samedi 07 Décembre à l’Université de Parakou, Boni Dimitri KOTO N’GOBI NOUSSONDE a soutenu les résultats de sa recherche en Géophysique portée sur le thème : « Problématique d’aménagement et conflit de l’usage de l’eau des bas-fonds dans la commune de Kandi » devant un jury composé de trois membres à savoir:  le Professeur Ramanou A. Y. M. ABOUDOU Examinateur, le Professeur VOUDOUNOU Jean Bosco Président du jury et le Professeur Abdoul Ramane ABDOULAYE Rapporteur.
Après avoir rappelé l’objectif de son étude qui consiste à contribuer à l’aménagement et à la gestion des conflits d’usage de l’eau des bas-fonds dans la commune de Kandi, l’impétrant s’est évertué à presenter les résultats de sa recherche qui se résument comme suit : les bas-fonds sont fortements exploités par divers acteurs ainsi, les conflits qui naissent de l’usage de l’eau se règlent plus à 34% à l’amiable contre 28% au tribunal dans le même temps, 38 % des exploitants règlent autrement leurs conflits.

Selon son étude, la proximité de la population aux sites d’exploitations, la disponibilité des produits maraichers de contre saison, la création d’emploi pour les manœuvres constituent des facteurs indispensables à l’aménagement des bas-fonds pour non seulement enrayer les conflits destructeurs mais aussi permettre un développement des communautés riveraines.

L’impétrant qui n’est pas à sa première recherche, puis qu’il a bientôt deux mois qu’il a soutenu un autre mémoire de Licence Professionnelle à l’Ecole Nationale Supérieur d’Aménagement et de Gestion des Aires Protégées (Ex ANSAGAP), Option Faune et Flore sur le thème « Analyse diagnostique de la conservation des chauves souris dans la ville de parakou et ses environs.

Après quelques échanges meublés de questions-réponses, le jury largement satisfait de la brillante présentation des résultats de cette recherche, sanctionne les mérites de l’impétrant par la mention Très bien avec une note de 16,50/20. Une bonne nouvelle qui enchante parents et amis venus nombreux pour le soutenir.

Dans cette foule joyeuse, l’heureux du jour nous déclare être fier du travail abattu et n’entend pas s’arrêter en si bon chemin dans la recherche scientifique. Cette recherche scientifique qui contribue au développement durable si et seulement si les gouvernants s’approprient les résultats et les appliquent a t – il ajouté.

Boni Dimitri KOTO N’GOBI NOUSSONDE, un jeune scientifique au parcours hors pairs, force l’admiration
Rappelons que Boni Dimitri KOTO N’GOBI NOUSSONDE  puis que c’est de lui qu’il s’agit ex Directeur Exécutif de l’ONG Tourisme Education et Protection de l’Environnement au Bénin, est le Président en exercice de l’Association Internationale des Etudiants en Agronomie et Sciences Connexes. Il est également l’actuel Coordonnateur de service de transformation agroalimentaire de l’ONG OLA AFRICA, et Chargé à la communication et à la formation de l’ONG Environnement Vert pour un Développement Durable. A cela s’ajoute sa qualité de grand orateur de l’espace UEMOA.
Vous souhaitez prendre contact avec l’impétrant? Tel: +229 67 38 78 06
Actualité Ecocitoyenneté Durabilité

1 people reacted on this

Leave a Comment