Publié le: 14 mars 2023 Par: Journal Santé Environnement Commentaire: 0

Dans le cadre du projet Biodiversité et Religions, l’ODDB ONG, a effectué le Jeudi 09 février 2023, l’act 1 des Educ-tours programmés au profit des comités de gestion participative des forêts de la commune de BONOU. C’est Gnanhouizounmè qui a servi de cadre à cette première activité de l’Educ-Tour avec des participants venus des forêts sacrées et communautaires de Lokoéguedjizoun, Gbèvozoun et de Soligbozoun.

Cette activité selon Emmanuel Dohèto, chargé de suivi, évaluation du projet, consiste à permettre aux comités de gestion des autres forêts de la commune de Bonou de découvrir la riche expérience de conservation de Gnanhouizounmè. Une expérience qui a été une réussite grâce à la collaboration de la population locale avec les ONGs, la mairie et autres structures étatiques en matière de la préservation de la biodiversité.

Au cours de cette première activité de l’Educ-tour, il s’est agi dans un premier temps d’une visite guidée en forêt et enfin d’une visite des infrastructures réalisées par l’ODDB ONG. Sous la houlette du dignitaire et notable de la communauté Lamony Dansougan, Président du COGEPAF Gnanhouizounmè, plusieurs sites ont été visités à savoir : les deux différents îlots forestiers Zindji et Cassiagbonou, le centre ludo-écologique et les écolodges.

Deux visites riches en découvertes

À chacun des endroits, l’historique de la forêt et de la communauté est retracé aux visiteurs. Le centre ludo-écologique construit par l’ODDB ONG pour l’animation des séances d’éducation environnementale a été également visité. Un centre qui dispose d’une documentation assez fournie sur la protection de l’environnement.

Au terme de la visite, les participants n’ont pas manqué d’exprimer leur profonde satisfaction au détour des visites. C’est le cas de Sèmiou Landjohoun, pasteur de l’église évangélique MINEC. Ce leader religieux se dit, marqué et émerveillé par les différentes découvertes qui ont débuté par le geste en guise de salutation d’un gros serpent à l’entrée du premier îlot forestier. Un serpent aperçu sur un arbre, qui descend, sans agresser avant de s’en aller. C’est la preuve, dit-il, si l’homme conserve et protège les animaux, il peut cohabiter avec eux a conclu le pasteur avant de féliciter le travail fantastique de l’ODDB ONG.

Puisqu’il n’y a pas que les animaux qui ont été visités, l’autre découverte marquante reste les plantes médicinales dont les espèces sont menacées de disparition. Il s‘agit par exemple de l’ébène noire,  »Kinsouwi » en langue locale, très recherchée dans la guérison des maux de ventre selon le dignitaire Sonon, tradithérapeute et président du jardin botanique.

Je suis heureux d’avoir retrouvé à Gnanhouizounmè, Kinsouwi qu’on ne retrouve plus facilement ailleurs dans les autres forêts de la commune de Bonou à cause des activités de fabrication de charbon de bois et autres formes d’exploitation anarchique des produits forestiers, a-t-il laissé entendre.De nombreuses espèces animales et végétales conservées, ont été découvertes grâce à cette première activité de l’Educ-Tour inscrit dans le cadre du projet Biodiversité et Religion de  l’ODDB ONG.

Didier AHOUANDJINOU

Leave a Comment