Publié le: 28 novembre 2023 Par: Journal Santé Environnement Commentaire: 1

Les communautés agricoles et de pêche de Grand-Popo et Athiémè ont été aguerries au cours des sessions de formation tenues, les 14 et 15 novembre 2023. Il s’agit d’une série d’ateliers de formation, organisé par l’ONG JVE BENIN, dans le cadre du Projet BENKADI. L’objectif est de renforcer les capacités adaptatives des associations de pêcheurs et d’agriculteurs, en mettant l’accent sur la Gestion Durable des Terres (GDT) et la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE).

Formation à Grand Popo

Les sessions interactives à Grand-Popo et Athiémè ont réuni des acteurs variés, notamment des pêcheurs, des mareyeuses, des maraîchers, des producteurs de plantain, de maïs et de riz. Les deux axes majeurs de la formation, la GDT et la GIRE, ont été présentés de manière à susciter un vif intérêt, favorisant ainsi l’apprentissage de solutions et de bonnes pratiques.

L’approche participative a été privilégiée pour impliquer au maximum les participants, suscitant un intérêt accru et facilitant l’échange de connaissances. À l’issue de l’atelier, les associations de pêcheurs et d’agriculteurs ont pris des engagements concrets, démontrant leur volonté d’adopter des pratiques durables.

Formation à Athiémé

Chantal MESSAN, secrétaire de l’Association des Femmes Mareyeuses de NONVILONLON, témoigne que c’est une première pour elle d’acquérir ces compétences. Elle envisage de les appliquer pour optimiser ses pratiques agricoles et accroître son autonomie tout en renforçant sa résilience face aux changements climatiques. « L’eau et la terre sont au cœur de nos activités. Grâce à cette formation, nous avons une idée de comment utiliser efficacement ces ressources pour une agriculture durable » a souligné Gaétan AMOUZOUN, Président de l’Association du Riz EVOLUA.

De même, Ghislaine TEYI, Trésorière de l’Union Communale des Coopératives des Maraîchers « La Lumière » (UCCM « La Lumière »), exprime sa satisfaction d’avoir suivi cette formation. Elle est convaincue que cela lui fournira les moyens d’augmenter la productivité de ses produits tout en réduisant les impacts environnementaux.

Enfin, les agriculteurs se sont engagés à promouvoir la conservation de l’eau, à adopter des pratiques agricoles durables et à sensibiliser leur communauté aux enjeux environnementaux. De leur côté, les pêcheurs ont pris l’engagement d’adopter des pratiques de pêche respectueuses de l’écosystème, évitant la surpêche et la destruction des habitants marins, tout en partageant leurs connaissances pour promouvoir des pratiques durables au sein de la communauté.

Les résultats de la formation sont manifestes, avec un nombre élevé de participants et un intérêt vif témoignant de l’impact positif de l’initiative. Les associations sont désormais mieux outillées pour faire face aux enjeux environnementaux, renforçant ainsi la résilience des communautés agricoles et de pêche. La collaboration renforcée entre les pêcheurs et les agriculteurs ouvre ainsi la voie à une synergie d’action face aux défis environnementaux et climatiques pour des communautés plus résilientes et durables.

Megan Valère SOSSOU

1 people reacted on this

  1. Bonsoir à vous et merci bien pour l’engagement et le service. Plein succès à votre nouvel organe d’informations.

Leave a Comment