Conservation de la biodiversité : 31 espèces ont officiellement disparu en 2020 selon l’UICN


L’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) vient de dévoiler sa liste rouge des espèces menacées. Parmi les 128.918 espèces évaluées, 31 ont officiellement disparu cette année, reclassées dans la catégorie « Éteint » ou « Éteint à l’état sauvage ».

Une espèce d’animaux s’abreuve

La liste rouge de l’UICN recense les espèces menacées à travers le monde. Chaque année, une mise à jour fait état du niveau de conservation des différentes espèces en fonction des nouvelles connaissances. En 2020, 31 d’entre elles ont rejoint la catégorie « Éteint », ce qui signifie qu’elles ont disparu à létat sauvage. « Un véritable crève-cur, alors que beaucoup viennent tout juste d’être découvertes », se désole Andrew Terry, Directeur de la conservation et des politiques de ZSL (Zoological Society of London).
Au nombre de ses espèces niveau des amphibiens, les grenouilles d’Amérique centrale : Atelopus chiriquiensis, Atelopus senex, Craugastor myllomyllon.
Les poissons, Schizothorax altans (poisson d’eau douce de la famille des Cyprinidés, Asie centrale). Barbodes amarus, Barbodes baoulan, Barbodes clemensi, Barbodes disa, Barbodes flavifuscus, Barbodes herrei, Barbodes katolo, Barbodes lanaoensis, Barbodes manalak, Barbodes pachycheilus, Barbodes palaemophagus, Barbodes palata, Barbodes resimus, Barbodes tras, Barbodes truncatulus (poissons d’eau douce endémiques du Lac Lanao (Philippines).
Ces extinctions ont été causées par des espèces prédatrices introduites, et aggravées par la surexploitation et des méthodes de pêche destructrices.
Mammifères, Nyctophilus howensis (chauve-souris à longues oreilles de Lord Howe, Australie).
Plantes, Persoonia laxa et Persoonia prostrata (plantes à fleur de la famille des Protéacées, Australie). Leucadendron grandiflorum et Leucadendron spirale (plantes à fleur de la famille des Protéacées, Afrique du Sud). Ochrosia, kilaueaensis (plante à fleur de la famille des Apocynacées, Hawaï).
Arbres : Banara wilsonii, Euchorium cubense, Faramea chiapensis, Hesperelaea palmeri, Monteverdia lineata, Roystonea stellata.
Et neuf chênes asiatiques entrent directement dans la Liste rouge de lUICN dans la catégorie « En danger critique » (probablement éteint ou probablement éteint à létat sauvage).

Les dauphins d’eau douce du monde sont aujourdhui menacés
L’UICN a revu sa classification pour de nombreuses autres espèces. Avec le passage du tuxuci ou sotalie de l’Amazone (Sotalia fluviatilis) dans la catégorie « En danger », toutes les espèces de dauphins deau douce du monde sont aujourd’hui considérées comme menacées, alerte l’institution. Trois espèces de Macadamia (les mêmes espèces qui produisent les noix de macadamia cultivées), sont désormais menacées d’extinction à l’état sauvage. Un tiers des chênes (31 %, soit 113 espèces sur 430) sont aussi menacés dextinction.
Les chiffres mondiaux pour la liste rouge des espèces menacées de lUICN en 2020
Total despèces évaluées : 128.918
Total despèces menacées dextinction : 35.765
Éteint ou Éteint à létat sauvage : 982
En danger critique dextinction : 7.762
En danger : 13.285
Vulnérable : 14.718
Quasi menacé : 7 644
Préoccupation mineure : 66.469
Données insuffisantes : 17.878

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :